La Soferti

Cathédrale post-industrielle abandonnée, la Soferti est un peu la grande soeur de la Cornubia avec sa charpente historique centenaire. Cette usine, anciennement classée Sévéso, a fabriqué des engrais pendant plus d'un siècle.

L'usine ferme définitivement le 30 juin 2006 par décision préfectorale, laissant ses 76 salariés dans une situation incertaine.

Au sol, cent ans de composés très dangereux dont la pollution rejaillit à travers les nappes phréatiques aujourd'hui : anhydrides sulfuriques et phosphoriques, acide borique, azote ammoniacal...ont rongé peu à peu l'architecture décharnée de la Soferti

Bienvenue à la rencontre d'une poésie toxique du passé industriel bordelais.