Mériadeck

En 1955, un certain Jacques Chaban-Delmas entreprend de raser 25 hectares de quartiers insalubres, dont la plupart des logements ne possédaient ni l'eau ni l'électricité. Qu'en est-il à présent de ce quartier qui se voulait "une petite défense" comme le disait alors Jean Royer, architecte urbaniste de la ville de Bordeaux ?

Cela fait maintenant 50 ans que Mériadeck remâche une vieille histoire, comme un compte de fée qui aurait pu commencer par la fin, avec ses attentes, ses espoirs en terme de politique territoriale, puis ces désillusions, transpirant dans son manteau de béton.

Cauchemard post-moderne et délirant pour beaucoup, Mériadeck ne laisse pas indifférent pour autant aujourd'hui.