Entraperçus

Ceux que l'on ne rencontre qu'une seule fois où que l'on guette subrepticement l'oeil en coin dans l'espoir d'une mimique ou d'une situation impromptue, d'un cliché qui pourrait faire d'une image une histoire.

Parvenir à cela, c'est aller à la rencontre du dehors et de l'attente, les seuls matériaux capables de réduire l'essence du photographe au regard, alors même qu'il est entrain de passer le pied dans la porte de la psychologie sociale. Inutile de dire que je suis loin de tout cela...

Mais il faut essayer et faire avec ce que l'on a, voici une galerie de ceux pour qui le visage raconte une vie en un clin d'oeil, pour ceux qui portent leur caractère sur leur gueule comme un vêtement 4 saisons éculé, ou encore tout simplement ceux qui se trouvaient là et qui m'ont titillé le diaphragme.

Pas d'anotations, de titre ou de descriptif pour ces photos, à chacune son histoire !